Je mange donc je vote 2019: une campagne réussie!

Statistiques de la campagne 2019

Les chiffres sont compilés! Entre août et octobre 2019, 7437 Canadien.ne.s et membres de la communauté se sont rassemblés pour discuter avec leurs candidat.e.s en vue des élections. Leur message était clair: l’insécurité alimentaire et d’autres enjeux alimentaires sont importants pour les Canadien.ne.s et ils veulent que le gouvernement entrant travaille envers un système alimentaire plus sain, plus durable et plus juste.

 

 

Le Réseau pour une alimentation durable a travaillé avec 117 organisations qui ont organisé 50 événements à travers le pays, dont 21 événements en partenariat avec les Centre communautaires d’alimentation du Canada. En tout, plus de 2 900 heures ont été nécessaires pour organiser, appeler les candidat.e.s, cuisiner et réaliser les événements. Je mange donc je vote s’est déroulé dans presque toutes les provinces et territoires (voir la carte ci-dessous!). Les événements ont eu lieu dans des centres communautaires, écoles, centres de santé, marchés fermier et plusieurs autres endroits importants pour la communauté.

 

 

Merci à nos organisateurs d’événements engagés et à nos participants passionnés dans la communauté, nous avons réussi à rejoindre 216 candidat.e.s, dont 34 ont été élu et 4 nommés au cabinet. Des candidat.e.s de tous les partis ont participé:

 

L’effet sur les communautés

À l’intérieur des communautés, Je mange donc je vote est devenu un projet commun sur lequel différentes organisations pouvaient travailler ensemble. Nous avons observé des groupes avec des mandats différent mais ayant la bonne alimentation comme une valeur en commun se sont rassemblés pour intégrer des perspectives variées dans les conversations allant de la sécurité alimentaire jusqu’à la santé, la pauvreté, l’agriculture et autres champs reliés. Ces différents points de vue ont montré à quel point l’alimentation est un enjeu multifacettes qui est interrelié aux enjeux d’élection comme l’habitation, l’emploi et la santé.

 

Nous parlons toujours de collaboration, mais nous n’avons pas toujours le temps de le faire. C’était une superbe occasion de rassembler les organisations travaillant en  alimentation. » (traduction libre)

– RONDA REACH, Chinook Food Connect

En plus de renforcer le tissu social d’une communauté, les organisations et individus ont aussi exprimé que la campagne a contribué à leur apprentissage sur l’insécurité alimentaire et sur le plaidoyer politique, ainsi qu’au développement de leurs compétences et de leur confiance à prendre part au processus politique.

Et non seulement les gens se sont rassemblés pour parler d’enjeux dans leur communauté et les politiques et programmes nécessaires, mais ils se sont également réuni pour casser la croûte ensemble, prendre un café et rencontrer leurs candidat.e.s et membres de la communauté de manière accessible.

À travers le pays, les médias se sont aperçu que les communautés se rassemblaient non seulement pour parler avec leurs candidat.e.s, mais aussi pour partager des récits sur l’importance des enjeux alimentaires pour eux. La couverture médiatique a varié de la CBC aux journaux locaux jusqu’aux nouvelles locales des campus, consultez les articles clés ici.

Je mange donc je vote en 2019 a été coloré, dynamique et rempli de bonne bouffe, et l’équipe du Réseau pour une alimentation durable aimerait remercier tous ceux qui ont participé, nos organisateurs qui ont travaillé fort, les experts qui ont contribué à nos documents d’information et autres collaborateurs. Nous voulons aussi attribuer un remerciement spécial à nos partenaires financiers Alimentons l’avenir et Inter Pares, sans qui cette campagne n’aurait été possible.

Pour voir les photos de la campagne, consultez le hastag #jemangedoncjevote et #eatthinkvote ou notre album photo ici.

 

Quelle est la prochaine étape? Restez en contact avec nous en vous inscrivant à l‘infolettre du Réseau pour une alimentation durable ici.